Faire ses courses au musée du monde

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°8
Couverture

Depuis les années soixante, les artistes s’intéressent de près aux objets qui les entourent ainsi qu’aux déchets produits par la société de consommation, soit, pour parler en termes archéologiques, à leur propre culture matérielle. En « archéo-antropologues », Nouveaux Réalistes et artistes Pop décrivent les mécanismes de leurs sociétés : une sérigraphie de Warhol suggère la production en masse de Coca-Cola et son omniprésence aux États-Unis, quand une affiche de Rotella montre que la marque de soda s’est considérablement développée pour atteindre le marché européen. C’est à cette américanisation de la société française que nous exposent les Poubelles d’Arman. Cette prolifération de l’objet et de son culte va gagner le reste du monde : partout les mêmes artefacts consommés, partout des déchets rejetés. De Romuald Hazoumé à Ai Weiwei, les artistes dressent le constat de cette mondialisation ; certains, comme Guillaume Bijl ou Tu Wei-Cheng, laissent entendre que ce système généralisé tend à s’immiscer au musée, faisant ainsi des cultures qui y sont représentées une autre espèce de biens consommables.

Mots-clés : archéologie — anthropologie — culture matérielle — fossile directeur — déchet/Poubelle — muséographie — supermarché

 

Since the sixties, artists are closely interested in objects that are around them, as well as waste produced by their society of consumption. As "archaeo-anthropologists", Nouveaux Réalistes and Pop artists described the mechanism of their own society: a Warhol serigraphy suggests the mass production of Coca-Cola and its omnipresence in the USA, when a poster from Rotella shows that the soda brand developed extensively to reach the european market. It is this french society’s americanization that Arman exposed. This overabundance of objects and of their worship will spread over the world: everywhere the same consumed artifacts, everywhere rejected waste. From Romuald Hazoumé to Ai Weiwei, artists raise the case of this globalization; some, as Guillaume Bijl or Tu Wei-Cheng, suggest that this generalized system tends to enter the museum, making of the exposed cultures another sort of consumed goods.

Keywords : archeology — anthropology — material culture — waste — garbage — museography — supermarket

Audrey NORCIA
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2017 | F