L’image déraisonnable dans les films de Michael Haneke

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°4
Couverture

Notre étude se propose de démontrer que l’image dans les films de Michael Haneke est parvenue au point où l’on peut désormais penser un cinéma « post-représentationnel ». Mutique ou lacunaire, déplacée ou pastiche du réel, cette image déraisonnable parvient à reconstituer cette part d’invisible qui donne sens au visible, le lieu où apparaît le mystère de l’être et de l’existence humaine. Il s’y opère un décalage constant entre le visible de la représentation et le « sujet invisible » dont il est question. L’image marque le croisement de plusieurs histoires, elle est l’intervalle qui lie et sépare une image actuelle avec ses images virtuelles. Ainsi l’image hanekenienne donne à voir mais ne représente pas. Elle est là pour provoquer la conscience réceptrice : traverser d’autres images, construire d’autres contenus, réveiller son vécu, franchir les frontières diégétiques, abolir le monde clôt du film.

Mots-clés : cinéma post-représentationnel — phénoménologie — image — icône — visible/invisible

 

Our study proposes that director Michael Haneke’s use of the image brings us to a point where we can now think a « post-representational » cinema. Mute or lacunar, displaced or pastiche of reality, this unreasonable image manages to reconstitute the invisible part that gives meaning to the visible, the place where appears the mystery of being human. The image marks the crossing of several stories, it is the space that links and separates a current image and its virtual images. This way, the hanekenian image offers to sight but does not represent. It is here to provoke the receiving consciousness : move through other images, build other contents, awaken self experience, breach fictionnal frontiers, cancel the enclosed world of the movie.

Keywords : post-representational cinema — phenomenology — image — icon — visible/invisible

Ralitza BONEVA
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2017 | F