L’artiste pauvre : identité sociale et artistique

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°14
Couverture

Le mythe de l’artiste pauvre a la vie longue. Aujourd’hui encore, malgré l’apparent abandon de l’idée de supériorité morale de l’artiste garantie par son éventuelle insécurité économique, celle-ci (ou au contraire l’abondance de moyens, de privilèges ou de reconnaissance dont l’artiste jouit) peut continuer à avoir un impact à la fois sur la perception de son rôle, l’évaluation de ses attitudes et la réception de ses œuvres. À travers la théorie du précariat, cet article étudie la manière dont les artistes contemporains utilisent le thème de la précarité financière et de l’identité qu’elle confère pour produire des œuvres et des discours plus ou moins revendicatifs, avec en filigrane la question de ce que signifie, au fond, cette pauvreté de l’artiste au regard de la pauvreté comme fait social et économique, dans le contexte de l’art contemporain et de ses liens avec la finance.

Mots-clés : précariat — art militant — économie de l’art — domination

 

The myth of the poor artist is persistent. Nowadays, despite the obsolescence of the idea of a supposed moral superiority of artists based on their possible economic insecurity, this very insecurity (or on the contrary the wealth of means, privileges or recognition a given artist has access to) can still play a part in the perception of the artist’s role, the assessment of their attitudes and the reception of their works. This article examines, through the theory of precariat, how contemporary artists use the theme of precariousness and the identity it bestows, in order to produce more or less politicised works and discourses, while implicitly questioning what the poverty of artists means compared to poverty as a social and economical fact within the context of contemporary art and its ties with finance.

Keywords: precariat — political art — art economy — domination

Phoebe CLARKE
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2018 | F