L’art de masse pour transformer la société ? Apports adorniens à la thèse de Walter Benjamin

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°13
Couverture

Constituée d’environ 260 pièces de cuivre correspondant à une réplique grandeur réelle de la Statue de la Liberté, We The People est une œuvre de l’artiste danois Danh Võ né en 1975, produite entre 2011 et 2013. Le plasticien et sa galerie ont fait appel à de très nombreux mécènes – institutions publiques, Fondations et collectionneurs privés – pour financer la production des différents fragments, fabriqués les uns à la suite des autres grâce aux gains engrangés par les ventes précédentes.
Souhaitant inviter les visiteurs de ses expositions à remettre en question l’autorité du récit univoque que le monument serait censé porter, Võ a vu son installation être régulièrement interprétée en fonction de narrations inspirées par sa production en Chine. Ainsi pour de nombreux critiques, We The People relève d’une parabole de l’économie mondialisée – au grand dam de l’artiste. Cet article propose de considérer l’interprétation de l’œuvre en fonction des récits entourant son financement et sa production. Il vise à traiter l’impact d’une présentation biaisée sur la réception de l’installation.

Mots-clés : Danh Vo — Statue de la Liberté — Chine — interprétation — participation

 

Consisting of approx. 260 copper pieces meant to fit with a one-to-one replica of the Statue of Liberty, We The People is an artwork by Danish artist Danh Võ born in 1975 that was produced between 2011 and 2013. He and his gallery appealed to many patrons – public institutions, foundations and private collectors – to finance the production of the different fragments, manufactured one after another thanks to the gains made with the previous sales.
Wishing to invite the viewers to challenge the authority of the unequivocal story the monument is supposed to carry, Võ saw his installation being regularly interpreted according to narrations inspired by its production in China. Thus, to many art critics, We The People counts as a parable of globalized economy – to the displeasure of the artist.
This paper proposes to consider the interpretation of the work according to narratives related to its funding and its production. It aims to address the impact of a biased presentation on the reception of the installation.

Keywords: Danh Vo — Statue of Liberty — China — interpretation — participation

Jonathan MAHO
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2018 | F