Du monde fait le Tour du monde

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°8
Couverture

Pour mettre en regard les notions d’esthétique et de mondialisation, je souhaiterais porter l’accent sur ce qui est actuellement leur condition matérielle de réunion : le tourisme, un tourisme de masse permis par un monde mécanisé. La mondialisation fait ainsi de l’esthétique un argument de vente pour le tourisme planétaire. Aussi, la mondialisation induit à la fois un goût international et un paradoxe entre une relativisation des normes et une standardisation. C’est avec une analyse conceptuelle et historique que ce texte étudie la relation entre l’industrie culturelle et le tourisme afin de montrer en quoi l’expérience esthétique a changé.

Mots-clés : interculturalité — identité — échanges — partage — unique

 

To regard the concepts of aesthetic and globalization, I would like to focus on what is currently their matching point: tourism, especially mass tourism helped by a mechanized world. Thus, globalization makes aesthetics a convincing argument for global tourism. Also, globalization induces both an international preference and a paradox between a relativization of norms and standardization. A conceptual and historical analysis leads this paper to examine the relationship between cultural industry and tourism in order to show how the aesthetic experience has changed.

Keywords : interculturalism — identity — trading — sharing — unique

Christophe GENIN
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2017 | F