Pour une lecture simondonienne de l’esthésie du spectateur d’une œuvre interactive

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°6
Couverture

Nous proposons une lecture simondonienne de l’esthésie d’une œuvre interactive de type enveloppant, en tant que perception immédiate, non intellectualisée de l’œuvre. Nos observations, menées sur 110 individus au cours d’un festival d’art contemporain, Les Rencontres des arts à Mers-sur-Indre, ont été complétées par l’analyse de dessins réalisés par les visiteurs observés. Il en ressort que, pour partie, les spectateurs sont actifs dans le dispositif par personne interposée. Il semble y avoir transindividuation psychique et collective de l’œuvre, d’une part grâce au phénomène d’empathie, d’autre part par la communication, verbale ou non, des émotions des « spectateurs-agissant » que nous avons nommés interacteurs.

Mots-clés : transindividuation — énaction — empathie — interface

 

We propose a Simondon’s reading of the interactive work wraparound type’s aesthesia, as an immediate and not intellectualized perception of the work. Our observations, conducted on 110 individuals over a contemporary art festival Les Rencontres des Arts in Mers-sur-Indre (France), were complemented by the analysis of drawings made by the observed visitors. It appears that, in part, viewers are active in the device by the intermediary of other active viewers. There seems to be both psychic and collective transindividuation of the work, on the one hand due to the phenomenon of empathy, on the other through communication, verbal or not, of the interactors’ emotions.

Keywords : transindividuation — enaction — empathy — interface

Françoise LEJEUNE
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2017 | F