Toute œuvre doit-elle être interagie pour être interactive ?

Abstract

Télécharger Télécharger l’article
Paru dans : Proteus n°6
Couverture

Au cours de cet échange, les deux auteurs discutent de la nécessité d’entrer en interaction avec une œuvre d’art interactive pour la caractériser comme telle. Pour Ambroise Barras, il n’y a d’œuvre interactive que pour autant qu’elle ait été interagie, au risque sinon de manquer ce qui fait sa spécificité ; il la compare en cela à une énonciation orale. Lorenzo Menoud pense, au contraire, qu’une œuvre est interactive indépendamment de notre rapport à elle ; autrement dit, si une œuvre est interactive, elle l’est nécessairement avant d’avoir été testée.

Mots-clés : définition — ontologie — réception — réalisme philosophique

 

All along this exchange of views, the two authors discuss the necessity of interacting with an artwork to legitimate its interactivity. According to Ambroise Barras, an artwork is interactive provided that somebody actually interacts with it, otherwise its specificity remains latent. In this regard it can be compared to oral speech. On the contrary, Lorenzo Menoud asserts that an artwork is interactive whether it is tested or not, i.e.: its interactivity is actual appart from any spectator’s action.

Keywords : definition — ontology — reception — philosophical realism

Ambroise BARRAS & Lorenzo MENOUD
Directeur de publication : Bruno Trentini | Parution 2 fois par an | ISSN 2110-557X | © PROTEUS, 2016 | F